黑龙江股票期货配资 临沧期货配资 新乡期货配资 股票配资论坛 台北股票配资 股票配资月息 抚州股指期货配资 181股票配资利息 运城期货配资 南京晓晓期货配资 中天股票配资 配资专家-股票配资公司 开封股指期货配资 酒泉股票配资 网上配资炒股公司 义乌期货配资 期如意期货配资网 莱阳股票配资 通化股票配资 济宁期货配资公司 重庆期货配资公司 信达赢股票配资 广西期货配资网 上饶股指期货配资 苏州期货配资网 浙江股票配资 厦门 股票配资 招商股票配资 天津期货配资 炒股开户 国内正规配资公司 宝融股票配资 杭州卓达期货配资 哈密期货配资 郑州炒股配资 上海期货配资 百度

France : ouverture d'une enquête après une plainte de Macron pour une insinuation de Marine Le Pen sur un compte caché

百度 仅比Smart轴距略长的REDS项目能容纳五个成年人,拥有可折叠方向盘、可旋转座椅和灵活多变的空间组合等产品特点。

Publié le 2019-12-07 à 23:02 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


 

 

PARIS, 4 mai (Xinhua) -- Le parquet de Paris a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire suite au dép?t de plainte contre X par Emmanuel Macron (En Marche!) "pour faux, usage de faux et propagation de fausse nouvelle destinée à influencer le scrutin" suite aux insinuations de la candidate d'extrême droite Marine Le Pen sur un compte offshore caché.

Lors du débat télévisé de l'entre-deux tours la veille entre les deux candidats du second tour de la présidentielle, Mme Le Pen a laissé entendre que M. Macron pourrait avoir "un compte offshore aux Bahamas", ce qu'il a immédiatement contesté, dénon?ant une "diffamation".

Au même moment, des documents prétendant qu'il posséderait un tel compte dans un paradis fiscal ont été diffusé anonymement sur le plus grand forum du monde, 4chan, puis ont été relayés sur les réseaux sociaux.

Interrogée au micro de RMC jeudi, Marine Le Pen a dit "ne pas avoir de preuve" de son accusation. Sur la radio Europe 1, Louis Aliot, vice-président du Front National et compagnon de Mme Le Pen, a quant à lui évoqué "deux sites américains qui parlent aujourd'hui d'une évasion fiscale de M. Macron. On verra ce que c'est. S?rement que ?a sortira dans la journée".

"Je n'ai jamais eu de comptes dans quelque paradis fiscal que ce soit, d'abord parce que ce n'est pas mon tempérament, ni ma nature profonde, ensuite parce que j'ai toujours voulu revenir dans la chose publique", a déclaré jeudi M. Macron sur France Inter, ajoutant que c'était, selon lui, "typique de ce que l'on appelle les 'fake news', et donc Mme Le Pen lance cela, elle a derrière des troupes sur Internet qui se mettent en place".

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

french.xinhuanet.com

France : ouverture d'une enquête après une plainte de Macron pour une insinuation de Marine Le Pen sur un compte caché

Publié le 2019-12-07 à 23:02 | french.xinhuanet.com

PARIS, 4 mai (Xinhua) -- Le parquet de Paris a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire suite au dép?t de plainte contre X par Emmanuel Macron (En Marche!) "pour faux, usage de faux et propagation de fausse nouvelle destinée à influencer le scrutin" suite aux insinuations de la candidate d'extrême droite Marine Le Pen sur un compte offshore caché.

Lors du débat télévisé de l'entre-deux tours la veille entre les deux candidats du second tour de la présidentielle, Mme Le Pen a laissé entendre que M. Macron pourrait avoir "un compte offshore aux Bahamas", ce qu'il a immédiatement contesté, dénon?ant une "diffamation".

Au même moment, des documents prétendant qu'il posséderait un tel compte dans un paradis fiscal ont été diffusé anonymement sur le plus grand forum du monde, 4chan, puis ont été relayés sur les réseaux sociaux.

Interrogée au micro de RMC jeudi, Marine Le Pen a dit "ne pas avoir de preuve" de son accusation. Sur la radio Europe 1, Louis Aliot, vice-président du Front National et compagnon de Mme Le Pen, a quant à lui évoqué "deux sites américains qui parlent aujourd'hui d'une évasion fiscale de M. Macron. On verra ce que c'est. S?rement que ?a sortira dans la journée".

"Je n'ai jamais eu de comptes dans quelque paradis fiscal que ce soit, d'abord parce que ce n'est pas mon tempérament, ni ma nature profonde, ensuite parce que j'ai toujours voulu revenir dans la chose publique", a déclaré jeudi M. Macron sur France Inter, ajoutant que c'était, selon lui, "typique de ce que l'on appelle les 'fake news', et donc Mme Le Pen lance cela, elle a derrière des troupes sur Internet qui se mettent en place".

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

010020070770000000000000011101841362575441
百度